press to zoom

press to zoom
1/1

LA MEDIATION FAMILIALE

 

Un espace de parole, d'écoute et d'échange

pour dépasser le conflit,

maintenir les liens et envisager un avenir serein.

 

POURQUOI FAIRE UNE  LA MEDIATION FAMILIALE ?
 

Lorsqu'il devient difficile, parfois impossible de dialoguer au sein de sa famille, la Médiation familiale vous permet de :

 

  • Parler des malentendus, des conflits.
  • Apaiser les tensions.
  • Renouer le dialogue dans un climat de confiance et de respect mutuel.
  • Créer, recréer, préserver ou rétablir les liens familiaux.
  • Prendre en compte les besoins, les intérêts et les valeurs de chacun.

QUI EST LE MÉDIATEUR FAMILIAL ?

 

Un professionnel qualifié et diplômé d'état qui accompagne les personnes

dans la gestion de leurs conflits en favorisant la communication

et le retour au dialogue. Il respecte l'éthique et les principes déontologiques de la profession :

 
  • Cadre sécurisant
  • Confidentialité
  • Neutralité, Impartialité et non jugement
  • Autonomie et indépendance

QUAND ET COMMENT FAIRE APPEL

A LA MÉDIATION FAMILIALE ?

 

  • A tout moment d'un conflit car il n'est jamais trop tard pour résoudre un différend ou un malentendu.
  • Sur initiative personnelle ou sur orientation du Juge aux Affaires Familiales.
  • La médiation familiale est une démarche volontaire.
  • Prenez RDV avec le médiateur.
 
Le coût d'une séance est  calculé en fonction de vos ressources personnelles selon un barème national fixé par la CAF (à partir de 2 €) et peut être éventuellement pris en charge par l'aide juridictionnelle dans le cadre d'une procédure. 
A QUI S'ADRESSE
LA MEDIATION FAMILIALE ?
 
 
A toutes les familles
  • Couple marié / Pacsés….
  • Familles : recomposées / monoparentales / homoparentales / adoptive / d'accueil
 

 

A tous et à chacun
  • Parents / Enfants / Adolescents / Jeunes adultes / Frères et sœurs / Grands-parents / Beaux-Parents…
 

 

En situation de conflit
  • Séparation, divorce, éloignement.
  • Difficultés de communication au sein de la famille.
  • Mésentente liée au règlement d'une succession, à partage patrimonial.
  • Désaccord concernant le placement d'un parent en perte d'autonomie.
  • Protection de l'enfance.